Licenciement, précarité, recul sur la santé, dispersion et isolement des salariés, casse de la solidarité… En grève le 12 Septembre !

Le gouvernement a dévoilé jeudi 31 aout toute une série de mesures qui rabotent les droits des salariés après trois mois de concertations en trompe-l’oeil avec les représentants des salariés et du patronat.

Avec cinq ordonnances sur 160 pages, le gouvernement entend bouleverser la philosophie générale du code du travail :

http://travail-emploi.gouv.fr/actualites/presse/dossiers-de-presse/article/renforcement-du-dialogue-social-presentation-des-ordonnances-en-application-de

Il passe d’un texte pensé pour défendre les salariés face aux abus de leurs employeurs à un outil de « sécurisation » des pratiques des chefs d’entreprise…

Tout le monde sait bien que le droit du travail n’est pas la cause du chômage en France, mais qu’importe : le président Macron a une vision libérale pour « libérer les processus »…

Une fois les ordonnances signées par le président et publiées au Journal officiel, puis ratifiées par le Parlement avant la fin de l’année, les salariés et les employeurs français vont entrer dans un Nouveau Monde, aux règles totalement bouleversées…

-Attaque en règle contre les prud’hommes

-Les entreprises pourront négocier une baisse de rémunération

-Fin de la règle unique pour les contrats courts

-Des départs encore facilités dans les entreprises

-La santé d’une multinationale appréciée sur sa seule filiale française

-L’irruption du référendum d’initiative patronale

-Une instance unique qui dilue la représentation des salariés

Bref, un renversement total des règles existantes soi-disant pour « responsabiliser les acteurs et permettre une meilleure codécision avec l’employeur » autant de « vraies avancées » selon le ministère du Travail : C’est assez clair, on sait de qui Macron and Co se moquent et ce n’est pas des puissants…

Honte sur ces irresponsables qui se moquent effrontément des droits des salariés et de leurs conditions de vie !

En grève le 12 septembre, tous ensemble pour nos droits et garanties collectives !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *